Qui a découvert Mayotte ?

D’après les écrits connus, les premiers arrivés seraient originaires d’Asie du Sud-Est, de grands voyageurs assoiffés de nouvelles conquêtes dans l’océan Indien. On date leur arrivée aux Comores au Ve siècle ap. J.-C. Quatre cents ans plus tard, ce sont les Bantous qui débarquent depuis le continent africain. Les deux peuples se métissent rapidement.


Des commerçants arabes vont ensuite peupler l’île, d’autres viendront d’Inde ou encore du golfe Persique (les Arabo-Shiraziens). C’est le début de l’ère Swahili, de l’islamisation (XIIe siècle), des sultans, puis la naissance des Comores : les îles de la Lune (composées de Mayotte, la Grande Comore, Anjouan et Mohéli).


Au XVIe siècle, les Malgaches débarquent aux Comores. Des conflits se créent. À partir de 1750, Madagascar vient semer la terreur sur l’archipel. Mayotte n’est pas épargnée. Les envahisseurs s’emparent d’esclaves pour le compte de la France et occupent une partie de l’île. La colonisation sauvera les Mahorais des Malgaches… pour les remettre aux mains des Anglais, puis des Français.


Le 25 août 1841, Mayotte devient une colonie française. L’esclavage est aboli quelques années plus tard (1846), mais perdurera officieusement (il faut de la main-d’œuvre pour entretenir les plans de canne à sucre). Au début du XXe siècle, la France met aussi la main sur Madagascar, à laquelle seront rattachées les Comores.


En 1946, les Comores, lasses d’être une « dépendance » de la grande île, obtiennent leur statut de Territoire d’Outre-Mer. Dzaoudzi, à Mayotte, devient la chef-lieu des Comores. S’ensuivra une vie politique très agitée, coup d’État sur coup d’État… Au fil des années, Mayotte se démarque de ses sœurs, désireuses de plus d’autonomie.

En 1975, les Comores proclament leur indépendance. Mayotte choisit de rester française (à la suite de deux référendums - 99 % de Mahorais favorables à la deuxième consultation). Dès lors, les relations avec le reste de l’archipel se tendent. L’écart se creuse. Mayotte la Française se développe, tandis que l’économie comorienne reste minée par l’instabilité politique.


Contrairement à l’île de La Réunion, Mayotte était déjà habitée bien avant sa fréquentation par les Européens. D’après les découvertes archéologiques, la présence humaine y remontrait en effet aux premiers siècles de notre ère. Cependant nous ignorons encore bien des choses sur le passé de Mayotte, particulièrement pour la période antérieure au XVe siècle pour laquelle très peu de sources sont disponibles.

 À la suite de la consultation référendaire du 29 mars 2009 (95,2 % de votes favorables), qui concernait la population locale, Mayotte est devenue un département d’outre-mer et une région d’outre-mer à assemblée délibérante unique de la République française le 31 mars 2011. À la suite de ce changement de statut national, Mayotte change également de statut au niveau européen, passant de celui de pays et territoire d'outre-mer à celui de région ultrapériphérique française le1er janvier 2014, et intègre de ce fait l'Union européenne à cette même date.


En 2012, la population de Mayotte s’élève à 212 645 habitants répartie sur une superficie de 376 km2. Elle a ainsi la plus forte densité de population de la France d'outre-mer, avec 566 hab/km².

 


Principales dates historiques :


- VIIIe s : premiers peuplements (supposés) de l’île.
-  IXe - XIIe s : « civilisation Dembeni ».
-  IXe - XIIe s : première islamisation de l’île.
-  XIVe siècle : apparition de l’archipel des Comores sur les cartes.
-  XVe s : création du sultanat de Mayotte.
-  Fin XVIIIe - début XIX e s : nombreuses razzia de population par des malgaches.
-  25 avril 1841 : traité entre le capitaine Passot et Andriansouli cédant Mayotte à la France.
-  16 février 1843 : ratification du traité de cession de Mayotte à la France.
-  1848 : fin de la construction de la digue reliant les îles de Dzaoudzi et Pamandzi.
-  Fin XIXe - début XXe s : époque des industries sucrières.
-  Début XXe s : apparition des cultures d’ylang-ylang et diversification des productions.
-  1912 : la colonie de Mayotte et dépendances est rattachée à celle de Madagascar.
-  1946 : création du Territoire des Comores et instauration du suffrage universel.
-  1975-1976 : indépendance des Comores. Mayotte reste française. Opposition de l’ONU.
-  1995 : instauration d’un visa pour les Comoriens à l’entrée de Mayotte.
-  31 mars 2011 : Mayotte devient un département. Généralisation du droit commun.

 

 

Les figures historiques :

* Sultan Andriansouli : dernier sultan de Mayotte.

Andrian Andriansouli

* Georges Nahouda : initiateur du mouvement départementaliste.


* Zéna Mdéré : femme politique et figure emblématique de la lutte pour la départementalisation à travers le mouvement féminin des chatouilleuses.

Zéna Zéna Mdéré

* Younoussa Bamana : premier préfet de Mayotte et homme politique incarnant la lutte pour la départementalisation.

 

Laisser vos messages sur nos comptes ou